Interview PHP Solutions

Interview réalisée par Agnès Maillard pour le magazine « PHP Solutions » consacré à WordPress (Hors Série n°4)

Interview par Agnès Maillard à Auch

Vous pouvez donc vous prévaloir d’une expertise Internet fondée sur 12 ans d’expérience.

Oui. J’ai commencé à développer des sites web à Paris à la grande époque du tout HTML, où une mise à jour nécessitait de mettre les mains dans le code. Tout a été affaire d’opportunités : je travaillais pour de grands comptes qui ont commencé à réclamer des sites web. Je n’avais pas de formation en informatique ou en graphisme, je me suis formé aux outils disponibles à l’époque : DreamWeaver et Photoshop.

Toute modification nécessitait l’intervention d’un webmaster.

Oui, mais pas seulement. La difficulté était de rendre les contenus attractifs et d’optimiser le référencement. Avec l’arrivée d’un acteur majeur comme Google, il a bien fallu s’adapter et faire comprendre que le référencement n’est pas une prestation annexe.

Comment avez-vous négocié ce virage technique ?

Comme je ne suis pas développeur, j’ai cherché l’outil le plus simple à déployer et à utiliser pour mes clients : Dotclear.

Un outil de blog ?

Les pages principales étaient toujours en HTML, mais avec Dotclear, je proposais à mes clients un outil ergonomique pour la partie actualités de leur site. Le bond technologique était important : plus besoin de connaître le code pour rédiger du contenu et mettre à jour son site. Je pouvais donc proposer un blog à mes clients. L’autre élément déterminant dans mon choix de Dotclear, c’était qu’il s’agissait d’un outil respectueux des standards du Web.

Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

Dans l’Internet du début 2000, il n’était pas rare de lire des mentions comme : optimisé pour IE4 ou Netscape. En fait, chaque version de chaque navigateur interprétait différemment les balises HTML. La moindre mise à jour pouvait tourner au désastre et les webmasters s’arrachaient les cheveux pour que les sites s’affichent correctement. C’est ce qui a motivé la naissance du W3C : les plus grands acteurs du Net se sont entendu autour d’un seul code, valable partout et tout le temps.
Le défi actuel des standards, c’est qu’aujourd’hui le web sort des ordinateurs et part à la conquête de nouveaux terminaux comme les smartphones ou les tablettes.

Comment convaincre un client de votre démarche ?

C’est là qu’entre en jeu le cœur de mon métier : le conseil. C’est à moi de démontrer la pertinence de mon approche au client dont le web n’est pas le métier. Un site non standard, c’est un peu comme une boutique à laquelle on n’accéderait qu’avec un escalier en colimaçon : c’est peut-être très joli, mais la plupart des clients potentiels ne pourront pas entrer pour acheter.

C’est une image marquante.

Oui, et cela permet de facilement illustrer la place déterminante de l’accessibilité dans la conception d’un site. Mais la difficulté de convaincre un client de la nuisance des balises <table> ou <font> dans le code demeure.
C’est à ce moment que sont arrivées les feuilles de style CSS aux standards du Web.

Le CSS a changé beaucoup de choses dans la conception de sites ?

Oui, énormément. Il a séparé le contenu de la présentation. J’ai intégré très tôt les feuilles de styles dans mes sites et elles étaient déjà utilisées dans Dotclear. Le problème, c’est qu’il ne produisait que des articles, pas les pages statiques, contrairement à WordPress.
WordPress gère les pages de présentation comme les pages d’actualité et intègre la notion magique de thèmes. En un clic, on change complètement la présentation du site sans toucher au contenu. Ainsi, on peut faire évoluer un site très régulièrement tout en conservant sa cohérence graphique et sans avoir besoin de se lancer chaque fois dans une refonte complète.

C’est ce qui a fondé votre choix de WordPress comme solution de conception de sites ?

Bien sûr, mais pas seulement. WordPress est un peu comme le couteau suisse de la création de sites Web : les sites sont extrêmement faciles à mettre à jour grâce à l’interface d’administration, très ergonomique et adaptable à chaque niveau d’utilisateurs. Le client devient autonome et son site est vivant, c’est un outil de communication dynamique : plus le contenu d’un site est mis à jour régulièrement, plus rapide est l’indexation par Google et plus son référencement naturel s’améliore ; le client devient diffuseur de son information.
Mais WordPress est plus qu’une solution technique : c’est une vaste communauté très active de contributeurs et d’utilisateurs à laquelle je participe régulièrement.

Comme avec votre DVD d’autoformation à WordPress ?

Oui, je l’ai orienté « entreprise » pour rendre la mise en ligne d’un site professionnel aisée, même pour un novice. Je participe aussi régulièrement aux WordCamps, grandes rencontres d’utilisateurs WordPress. Nous y échangeons nos bonnes pratiques, ce qui améliore nos usages, notre expertise pour nos clients. Je participe même au forum de discussion wordpress.fr pour dépanner d’autres utilisateurs.
Un autre des avantages de WordPress, c’est son extrême modularité. Il est facile d’ajouter de nouvelles fonctionnalités. Dans l’interface d’administration, elles optimisent le travail de maintenance du site. Côté visiteurs, on ajoute des outils spécifiques : gestion de petites annonces, formulaires de contact ou, plus simplement, intégration de services Internet extérieurs comme tout ce qui est Web 2.0, c’est-à-dire les réseaux sociaux. Il devient ainsi très simple d’intégrer des modules Facebook ou Twitter ou une galerie photo Flickr.
Quand le web évolue (ce qu’il fait tout le temps), la communauté WordPress développe pratiquement en temps réel le plugin correspondant, comme pour le nouveau réseau social de partage iconographique Pinterest dont le plugin est sorti dans la semaine qui a suivi son lancement.

Quelle réactivité ! Quelle évolutivité !

Oui, c’est la grande force de WordPress. Quand les nouveaux terminaux comme les smartphones ont commencé à envahir le Net, leur affichage réduit et spécifique a posé de gros problèmes aux webmasters. De nombreux sites n’étaient absolument pas compatibles ou s’affichaient très mal. Dans un premier temps, des sites mobiles dédiés à ses nouveaux terminaux ont été lancés, parallèlement aux sites historiques. Mais on se retrouve dans la même configuration qu’avant les standards du web, quand il fallait une version par navigateur, soit un grand gâchis de ressources.
Très rapidement, de nouveaux thèmes ou plugins ont décliné l’affichage des sites en fonction du terminal utilisé.

Quelles sont les innovations actuelles remarquables de WordPress ?

Sans hésiter, ce sont les thèmes premium. Il s’agit de solutions totalement intégrées qui répondent le plus souvent à des problématiques professionnelles : plus qu’un design corporate, ils déploient un ensemble d’outils en surcouche de WordPress dans une approche « métier ». Il existe ainsi des thèmes premium pour les agences immobilières, avec des fonctionnalités de catalogue de biens aux formulaires adaptés, ainsi que des widgets (petits modules graphiques). Les thèmes premium sont comme des frameworks avec des thèmes graphiques, des interfaces de gestion supplémentaires et de toutes nouvelles fonctionnalités, comme les diaporamas et ils sont très faciles à personnaliser.
Les thèmes premium sont accessibles via les places de marchés comme Woothemes ou themeforest pour des prix tout à fait raisonnables au regard des services rendus.
Ils permettent de s’affranchir des contraintes techniques du développement de site et donc de se concentrer sur l’essentiel, à savoir le contenu.

WordPress ne vous rend-il pas obsolète, en tant que prestataire ?

(Rires) Non, bien au contraire. Comme je viens de le dire, WordPress et ses nombreux outils m’allègent du fardeau technique, j’ai donc bien plus de temps à consacrer au cœur de mon métier : conseiller les meilleures solutions possible pour la communication de mon client. Je me concentre sur l’essentiel : la promotion de l’activité de mon client. Mon expertise WordPress me fait sélectionner les meilleurs thèmes, les meilleurs plugins. J’accompagne l’entreprise dans sa stratégie web, je la rends autonome, réactive et à travers WordPress, elle peut intégrer toute sa présence Internet.
J’interviens aussi pour tout ce qui est personnalisation et adaptation. Je travaille sur la lisibilité, l’agrément de navigation en privilégiant une approche ergonomique de type « magazine ». Avec des short codes, j’améliore la présentation textuelle avec la lisibilité de la presse magasine papier : mise en exergue des citations, accroches… tous ces petits outils de présentation qui sont d’autant plus efficaces qu’on ne les remarque pas, que l’on ressent juste un grand confort de lecture.
En résumé, après plus de 10 ans de webmastering, 95 % de mon activité est sous WordPress. Et que ce soit pour mon confort de travail ou la satisfaction de mes clients, je n’ai toujours pas trouvé mieux.

Agnès Maillard, communication narrative
www.imadiez.com